Maxence, Conducteur de four

St Michel Biscuits à Contres

Fier de mon job e Loir-et-Cher

Maxence : la fierté de fabriquer des gâteaux gourmands made in Loir-et-Cher

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Maxence Quercy, je travaille chez St Michel depuis 2012 en tant que Conducteur de four et je suis en CDI depuis 2014. J’ai 30 ans aujourd’hui ! J’habite à Soings-en-Sologne à 9 km du site et suis l’heureux propriétaire d’une ancienne ferme que j’ai achetée pour la rénover !

Portrait de Maxence Quercy, Conducteur de four chez St Michel Biscuits à Contre en Loir-et-Cher

<43>Peux-tu nous résumer en quelques mots ta formation et ton parcours professionnel ?

J’ai été au collège de Contres, puis j’ai fait un CAP Carrosserie au CAP de Blois. Â l’âge de 18 ans, j’ai travaillé à la Poste durant 1 an et demi, comme facteur et agent de courrier. Puis, j’ai arrêté de travailler pendant un an, pour voyager, faire du sport et profiter de la vie avant la vie active. J’ai ensuite repris des missions en intérim, et j’ai commencé à travailler chez St Michel en mars 2012 comme intérimaire, à la « palette » (conditionnement, filmage des palettes pour le transport des produits finis) pendant 1 an et demi. En mai 2014, j’ai signé mon CDI en tant que Conducteur de four.

Quelle est ton activité professionnelle ici chez St Michel à Contres en Loir-et-Cher ? En quoi cela consiste-t-il ?

Je suis conducteur de four, je m’occupe de la cuisson des produits, de leur qualité, de leur aspect visuel, du réglage des machines, ainsi que du contrôle du taux d’humidité des produits qui est important pour la DLUO (date limite de consommation du produit). J’échange régulièrement avec mon responsable d’équipe, sur des axes d’amélioration tant sur la sécurité que sur la performance de ligne, ainsi que sur la sécurité alimentaire.

Qu’est-ce que tu aimes particulièrement dans poste et qui te rend fier ?

Ce qui me rend fier, c’est que nous réalisons des produits de qualité. Nous vendons beaucoup à l’export, et les consommateurs étrangers connaissent nos produits ! J’aime bien régler les machines et les dosages, pour que le produit soit bon et beau visuellement. Par exemple, lorsque je fabrique des marbrés au chocolat, il y a 3 réglages différents qui sont importants pour avoir un bon résultat. J’aime beaucoup échanger avec les responsables d’équipe, suivre les formations en interne et travailler sur de nouveaux produits. Les recettes évoluent régulièrement, et c’est très intéressant.

Dans le cadre de ton parcours professionnel au sein de St Michel Biscuits, as-tu pu bénéficier de formation continue ou bien d’une transmission en interne des compétences ?

Oui, j’ai reçu plusieurs formations en interne : j’ai passé un diplôme de Conducteur de machines, le CQP, reconnu dans toutes les usines en France. J’ai passé le permis Chariot élévateur, le permis Nacelle, et cette semaine je vais suivre une formation obligatoire de Gerbeur. En interne, j’ai eu une formation Sécurité, une autre sur les produits lessiviels pour le nettoyage. Je fais partie du CSE – Comité Social et Economique. On est un relais entre les employés et la Direction.

Peux-tu nous présenter rapidement l’entreprise St Michel Biscuits ?

Avant St Michel, j’ai connu Morina, qui a été rachetée par St Michel en 2006. C’est une grosse entreprise qui évolue chaque année, avec beaucoup d’innovations produits – entre 5 et 10 par an – et de gros volumes. L’entreprise est très familiale. Il y a beaucoup d’échanges avec la Direction, qui vient régulièrement à notre rencontre. Son objectif : « Être le leader mondial de la pâtisserie et de la biscuiterie à la française« .

Selon toi, quelles sont les valeurs essentielles portées par St Michel Biscuits, que tu apprécies et dans lesquelles tu te reconnais ?

L’esprit collectif et la volonté d’une réelle satisfaction des clients.

Comment définirais-tu l’ambiance et la qualité de vie au travail ?

Il y a une bonne ambiance dans mon équipe, c’est sérieux mais toujours dans la bonne humeur. Les horaires sont en 3×8, donc cela nécessite de s’adapter en termes de rythme, pour conserver un équilibre entre vie privée et vie professionnelle. C’est aussi une ambiance familiale… on peut fêter les heureux événements entre collègues, et parfois plusieurs membres d’une même famille travaillent ensemble.

Selon toi qui es né en Loir-et-Cher, qu’est-ce qui rend ce territoire attachant et agréable à vivre ?

La vie n’est pas très chère comparé aux grandes villes. La Sologne est réputée pour la chasse, les châteaux… Nous sommes proches de tout : à 1h30 de Paris, à 3h de la montagne, et à 3h30 de la mer… En Loir-et-Cher, nous sommes très épargnés par les catastrophes climatiques ! On peut aussi devenir facilement propriétaire, avec de bons salaires. Dans le sud, un studio de 27 m² est au prix de ma maison !

As-tu déjà envisagé de vivre ailleurs ?

Oui. J’avais envisagé de demander ma mutation dans une usine à San Francisco, qui a été rachetée par le groupe St Michel.

Pourquoi as-tu fait le choix de rester vivre ici ?

Par lien familial, projet professionnel et pour la qualité de vie.

Que dirais-tu à quelqu’un qui ne connaît encore pas le Loir-et-Cher ?

De venir visiter les châteaux de la Loire, découvrir le zoo de Beauval ainsi que la nature, les forêts et les étangs.

As-tu d’autres activités ?

J’aime bien le sport et faire des randonnées le week-end.

Un mot pour conclure ?

Fier de fabriquer et déguster des gâteaux gourmands made in Loir-et-Cher !
———-
Propos recueillis par l’agence Flamingo / Crédit photo header : Atelier Denis Bomer

Biscuiterie St Michel à Contres en Loir-et-Cher

A propos de...

La biscuiterie St Michel

Fabrication de madeleines et biscuits mous à Contres

Depuis sa création en 1905, la biscuiterie St Michel a su rester une entreprise familiale française et indépendante. Tous ses produits sont fabriqués dans ses propres usines en France grâce à des pâtissiers aussi gourmands qu’inventifs.
Forte de ses 1 800 salariés, la biscuiterie s’est inscrite il y a 10 ans déjà dans une démarche sociétale : fabrication locale, poules élevées en plein air, farine française et suppression de l’huile de palme dans ses produits.
Rendre populaires les produits bien faits est pour St Michel une véritable mission. Animée par la passion de partager un savoir-faire à la française, l’entreprise innove tous les jours pour transmettre le goût des bonnes choses aux nouvelles générations de gourmands.

Travailler la biscuiterie St Michel

8 usines en France

  • 1 800 collaborateurs
  • La Galette depuis 1905
  • Marque présente dans plus de 100 pays
  • 150 métiers pour tous types de qualifications
  • 50% des français achètent des produits de la marque St Michel
  • 84 millions de paquets St Michel vendus en France en 2018

Offres d’emploi et recrutement chez St Michel

Vous souhaitez vous engager dans une société familiale et innovante ? Postulez ! On ne vous mangera pas : https://entreprise.stmichel.fr/

Video le goût de la transmission St Michel Biscuits

Plus de témoignages

Rendez-vous sur notre page Portraits de Passionnés en Loir-et-Cher pour retrouver les portraits et métiers de Jérôme, Aurélie, Btissam, Alexandre et les autres !

La news mensuelle

Au menu : des actus #fiersduloiretcher, des vidéos, et un peu de nous !